LA STELE DE MIKAO USUI

 

 

REIHO CHOSO USUI SENSEI KUDOKU NO HI

 

estelausuii.jpg

 

 

 

 

Mémorial des mérites d'Usui Sensei, fondateur du Reiho (Reiki Ryoho)

 

Ce qui est atteint intérieurement après avoir récolté les fruits de la discipline maintenue dans l’ étude et la pratique est appelé « Toku ». Ce qu’on peut offrir aux autres après avoir tracé une voie d’enseignement et de rédemption est appelé « Koh ». Ce n’est qu’avec de hauts mérites et de grandes vertus que l’on peut devenir un grand enseignant et fondateur. Les hommes sages et brillants des temps anciens ou les fondateurs d’enseignements et écoles religieuses récents étaient tous comme cela. Une personne comme Usui Sensei peut être compté parmi eux. Sensei a récemment fondé la méthode basée sur le Reiki de l’univers pour améliorer l’esprit et le corps. Entendant parler de lui, les gens se pressaient en foule pour chercher ses enseignements et ses traitements. Ah, quelle popularité !

 

Sensei, habituellement connu sous le nom de « Mikao », avait un autre nom (pseudonyme) : « Gyohan ». Il était originaire du village Taniai-mura du district Yamagata-gun de la préfecture Gifu-ken. Le nom de ses ancêtres était Chiba Tsunetane. Le nom de son père était Taneuji. usuellement appelé Uzaemon. Sa mère était issue de la famille Kawai.

 

Usui Sensei naquit le 15 août au cours de la première année de la période Keio, appelée Keio Gunnen, (1865). Dès sa jeunesse il surpassa ses camarades par sa capacité de travail et ses efforts assidus. Adulte, il visita l'Europe et l'Amérique, et étudia en Chine. En dépit de sa volonté de réussir il fut tenu en échec et rencontra de grandes difficultés. Malgré cela, face à l’adversité, il lutta pour continuer à approfondir sa formation, avec le courage et la volonté de ne jamais abandonner.

 

Un jour, il fit l’ascension du mont Kurama et après vingt et un jours d’une rigoureuse ascèse sans nourriture, il ressentit soudainement la grande énergie du Reiki sur le sommet de sa tête. Il connut alors l’illumination et reçut le système de guérison par le Reiki (Reiki Ryoho). Il l’utilisa tout d’abord sur lui-même puis l’essaya sur sa famille. Les résultats furent immédiats. Sensei pensa qu'il serait bien meilleur d'offrir largement cette connaissance à un vaste public et d'en partager les bénéfices plutôt que de chercher seulement à  améliorer le bien-être de sa famille.

 

En avril de la onzième année de la période Taisho (1922) il déménagea à Harajuku, Aoyama - Tokyo – et ouvrit sa clinique (Gakkai) pour enseigner le Reiki Ryoho et donner des traitements. Jusqu’à l’extérieur du bâtiment, s’amoncelaient les chaussures des visiteurs venant de partout.

 

En septembre de la douzième année de la période Taisho (1923), le tremblement de terre dévastateur Kanto, secoua Tokyo et un terrible incendie s’ensuivit. De partout on entendait les gémissements de douleur des blessées. Usui Sensei, plein de compassion pour eux, s’en allait chaque matin faire le tour de la ville dévastée : il traita et guérit un nombre incalculable de personnes. C’est là seulement un bref aperçu de tout le soulagement qu’il apporta pendant cette période de détresse.

 

 

Stèle funéraire (photo : D.R)

 

Plus tard, comme sa clinique (dojo) devint trop petite, en février de la quatorzième année de la période Taisho (1925), il en construisit une nouvelle à l’extérieur de Tokyo, à Nakano, selon une inspiration divine. Comme sa renommée se répandit rapidement dans tout le Japon, des invitations de villes et villages éloignés commencèrent à affluer. Sensei, acceptant ces invitations, alla à Kure, puis à Hiroshima, ensuite Saga et atteignit Fukuyama. Subitement, il tomba malade et mourut là-bas. C’était le 9 mars de la quinzième année de la période Taisho (1926). Il avait 62 ans.

 

L'épouse d' Usui Sensei se prénommait Sadako ; son nom de jeune fille était Suzuki. Ils eurent un fils et une fille. Le fils, Fuji Usui, prit la succession de l’affaire familiale après le décès de son père.

 

Usui Sensei était une personne très chaleureuse, simple et humble et n’a jamais cherché à se rendre intéressant. Physiquement il était fort et solide. Un sourire de contentement éclairait constamment son visage. Le cœur vaillant, il était tolérant et très prudent lorsqu’il entreprenait une tâche. Ses talents étaient nombreux et il aimait lire. Il s’adonna à) l’ étude de livres sur l’histoire, la médecine, la psychologie, les écritures bouddhistes et chrétiennes, le taoïsme, l’art divinatoire et les incantations, la physionomie. Vraisemblablement, cette familiarité avec les arts et les sciences nourrirent sa culture et sa discipline et, de toute évidence, cette culture et cette discipline devinrent la clé de la création du Reiho (Reiki Ryoho).

 

Le Reiki guérit non seulement les maladies, mais il amplifie aussi les capacités innées, équilibre l’esprit, développe la santé physique et permet donc d’atteindre le bonheur. Ainsi, avant d’enseigner aux autres, vous devriez lire les « Ikun » de l'Empereur Meiji et chanter les cinq principes et les contempler dans votre cœur.

 

Ils devraient êtres énoncés chaque jour, une fois le matin et une fois le soir :

 

Premièrement, « Aujourd’hui, ne te mets pas en colère »

 

Deuxièmement, « ne sois pas inquiets »

 

Troisièmement, « sois reconnaissants »

 

Quatrièmement, « travaille ardemment »

 

Cinquièmement, « sois bons envers les autres »

 

Ce sont vraiment de grands enseignements pour se cultiver et se discipliner. Ils sont en accord avec les grands enseignements des anciens sages et des gens avisés. Sensei nomma ces enseignements « Méthode secrète pour inviter (atteindre) le bonheur » et « Médecine miraculeuse pour guérir toutes les maladies » ; noter les caractéristiques exceptionnelles de ces enseignements. De plus, lorsqu’on enseigne, ça devrait être aussi simple et naturel que possible, sans rien de compliqué. Une autre caractéristique à noter est que lorsqu’on est tranquillement assis en méditation avec les mains en Gassho et en récitant les cinq préceptes, matins et soirs, l’ esprit peut être purifié et guéri. C’ est pourquoi Reiho peut être atteint facilement par n’importe qui.

 

Récemment, le cours du monde s'est modifié et un grand changement  s'est opéré dans la pensée. Heureusement, avec le développement du Reiho, nombreux seront ceux  qui apporteront une aide salutaire à la marche du monde et à l'esprit des gens. Les bienfaits du Reiho pourraient-ils se limiter  à guérir des affections chroniques et de longues maladies ?

 

Plus de 2000 personnes sont devenues des étudiants d’ Usui Sensei. Ses principaux disciples habitant à Tokyo se sont réunis au dojo et ont continué le travail de Sensei et ceux qui vivaient en province ont aussi propagé ses enseignements. Même si Usui Sensei n’est plus, le Reiki continuera de se diffuser largement dans le monde, et pour très longtemps. Ah, quel homme éminent et remarquable est Sensei, lui qui offre les enseignements aux gens du monde, après avoir été illuminé lui-même !

 

Récemment, des disciples d’Usui Sensei se sont consultés pour construire cette stèle commémorative dans un cimetière au temple Saihoji, dans le district de Toyotoma afin d’honorer ses mérites et de les immortaliser et il m’a été demandé d’écrire ces mots.

 

Comme j’apprécie profondément la grandeur de Sensei et que je suis heureux des relations  très amicale entre maître et disciple régnant entre ses étudiants; je n’ai pas pu refuser la demande. J’ai donc écrit ce résumé de sa vie avec l’ espoir de rappeler aux gens avec quelle vénération ils devront toujours le considérer dans l’avenir.

 

Février, la 2ème année de Showa (A.D.1927)

 

Composé par :  Ju-sanmi (subordonné 3ème rang),

                                       Kun-santo (3éme Ordre de Mérite)

                                                        Docteur en Littérature Okada Masayuki

 

Calligraphie par :  Amiral de la Marine,

                                        Ju-yonmi (subordonné 4ème rang),

                                                          Kun-santo (3éme Ordre de Mérite),

                                                                              Ko-yonkyu (service distingue 4ème classe)

                                                                                                                               Ushida Juzaburo

 

< Traduit du japonais par Hyakuten Inamoto >

 

Les photos proviennent du site :

http://members.aol.com/reikibj/japanreikiphotos/photolist.html

 

 

Date de dernière mise à jour : 22/06/2013