HISTOIRE DU REIKI ET DE MIKAO USUI

 

 

 

 

 MIKAO USUI  (15.08.1865 – 09.03.1926) 

 Mikao Usui naquit le 15 août 1865 dans le village 'Taniai-Mura' (maintenant appelé Miyama Cho) dans le district de Yamagata de Gifu de la préfecture de Kyoto qui était encore à cette époque la capitale du Japon.

La famille d'Usui appartenait au Bouddhisme Tendaï. Ils étaient issus d'une vieille famille de Samurai et étaient 'Hatamoto', ce qui veut dire qu’ils descendaient d'un niveau très élevé de Samurai. On ne sait toujours pas si cela avait beaucoup d'importance pour la famille Usui à l’époque. Toutefois, les Hatamoto avaient le droit de porter deux épées et d’avoir des vassaux, ils possédaient aussi des champs et avait un certain rang.

Dans l’écusson de la famille Usui figurait la lune et les étoiles qui étaient les symboles du “Bodhisattva Myoken” , les icônes pour les Samurai et les armoiries des Chibas.

 Dès son jeune âge, il étudia dans l'école d'un monastère bouddhiste Tendaï. Toute sa vie il poursuivit ses études de la doctrine Bouddhiste et devint un homme de grande spiritualité.

Il avait aussi une sœur et deux frères, dont un étudia la médecine.

 Il a également pratiqué les Arts Martiaux dès l'âge de douze ans et obtint le plus haut grade de Menkyo Kaiden à vingt ans. Il continua sa formation dans les arts et atteignit des grades très élevés dans plusieurs des plus anciennes méthodes japonaises.

 Son mémorial indique qu'il fut un étudiant talentueux et très travailleur . Il aimait lire, et ses connaissances de la médecine, de la psychologie, de la divination (Yi-King), de la théologie de toutes les religions du monde, le Kyoten (La ‘Bible’ Bouddhiste) inclus,  étaient vastes.

Il se maria et le nom de sa femme était Sadako Suzuki, ils eurent un fils (né en 1907) et une fille.

 

~*~

En ce qui concerne la traditionnelle histoire du Reiki occidental de Mme Takata , notez que pendant deux siècles, depuis 1641, tous les européens, à l’exception des Hollandais, étaient expulsés. Les Chinois et les Hollandais avaient une entrée limitée aux centres commerciaux de  Nagasaki. Les japonais ne pouvaient pas quitter le pays. Le christianisme était déclaré illégal et tous les japonais étaient obligés de s'inscrire dans les temples Bouddhistes. Ceux qui refusaient, étaient exécutés ainsi qu'un bon nombre de missionnaires européens qui refusaient de quitter le pays. C'était probablement le cas jusqu'en 1868.

~*~

Kyoto fut la capitale depuis 794 jusqu'en 1868. A la nouvelle ère Meiji, afin de s'adapter encore mieux à cette nouvelle période, on transféra la capitale à Edo, qui reçut le nouveau nom de Tokyo (capitale orientale).

~*~

On dit que pendant un moment il travailla comme secrétaire privé pour un politicien, Shimpei Goto, qui était ministre des chemins de fer, directeur-général de la poste et ministre d'état de l'intérieur. En 1922, M.Goto devint également maire de Tokyo. On ne sait pas combien de temps Usui a travaillé pour lui, toutefois, quand M. Goto fut Maire de Tokyo, Usui fut son  chef du personnel de son secrétariat et il aurait supervisé les fonctions de l'administration et de la sécurité. Il doit avoir connu ou fréquenté beaucoup de personnes de hautes positions.

~*~

A une certaine époque de sa vie, il fut moine/prêtre Bouddhiste (peut-être ce que nous appelons en occident un prêtre laïc), mais cependant il avait sa propre maison et ne vivait pas dans un temple. Cela s'appelle en japonais un 'Zaike', un prêtre qui possède sa propre maison.

A plusieurs reprises, il pratiqua une forme de méditation durant 21 jours. Cette forme de discipline spirituelle s'appelle “Méditation du Lotus du Repentir” dans le Bouddhisme Tendai, un processus sévère d'entraînement spirituel. Sur son mémorial, il est dit qu'une fois, cela eu lieu sur la montagne Kurama.

~*~

La montagne sacrée  Kurama Yama

.( la Montagne de la selle équestre)

402775-365123766898125-211433302-n.jpg

Le mont Kurama (570 m. au-dessus du niveau de mer) se trouve à 12 km au nord du palais impérial à Kyoto et on peut, de nos jours, l'atteindre  en 30 minutes en voiture ou en tram.

Le temple de Kurama fut fondé en 770 comme sentinelle du nord de la capitale (Heiankyo). Il est situé à mi-chemin du sommet. Les bâtiments originaux furent plusieurs fois détruit par le feu. Le bâtiment principal fut reconstruit la dernière fois en 1971. Le temple a autrefois appartenu à l'école du bouddhisme Tendai, mais depuis 1947, il est utilisé comme quartier général pour une secte nouvelle appelée ‘Kurama-Kokyo’.

Kurama est également un endroit important pour les arts martiaux; c'est la demeure du Tengu qui transmet les secrets du Budo aux guerriers les plus dignes.

Morihei Ueshiba, fondateur de l'Aïkido, a souvent amené des étudiants dans la vallée mystique de Shojobo pour s’entraîner.

kuramagrounds.jpg

~*~

Malgré une mention sur son mémorial, il n'était pas habitué à faire cette sorte de méditation sur le Kurama. Mais on trouve dans une partie d’un registre de couvent, qu'il pratiqua cette méditation à Kurama en avril 1922. Au moment de cette méditation il avait déja enseigné sa méthode depuis de nombreuses années

~*~

A cette époque, également, il existait plusieurs groupes spiritualistes, l'un d'entre eux, 'Rei Jyutsu Kai –  ‘rencontre sublime d'esprits’ était situé près du Kurama Yama et fréquenté par Mikao Usui. C’était un endroit de rencontre pour la plupart des personnes les plus spirituelles du Japon. Il existe toujours. 

~*~

Mikao Usui a constaté que ses enseignements spirituels étaient devenus très populaires et, en avril 1922, il ouvrait son premier “Centre d'Etude” à Harajaku, dans la banlieue de Tokyo.

~*~

hikkei1-1.jpg

Usui possédait un petit manuel qu'il utilisait dès 1920, avant son déménagement à Tokyo. Il contenait les Affirmations, des enseignements spirituels, des Méditations, et plus de 200 copies de Poésie Waka . Un étudiant, probablement Okuden, copia le manuel (Hikkei) et y ajoutera ses propres notes. Il s’agissait souvent de questions que les étudiants posaient au professeur et dont les réponses étaient ensuite notées dans leur Hikkei.

Sa méthode consistait à ce qu'on appelle en japonais un enseignement 'Ronin' (sans guide),  pour être sûr que personne ne pourrait jamais en réclamer la paternité, tout en prenant soin que le système restait accessible à tous ceux qui voudraient le pratiquer . Dans son école il ne faisait pas qu'enseigner ou pratiquer sa doctrine spirituelle mais il donnait aussi des soins. Les premiers enseignements 'Shoden' étaient accessibles à tout ceux qui le souhaitaient. ('Shoden' signifie 'Premiers enseignements'.)

 

Ses compétences doivent avoir été formidables et sa réputation  se répandit très rapidement au Japon. Ses enseignements devinrent très populaires parmi les personnes âgées qui voyaient en eux comme un retour aux anciennes 'pratiques spirituelles'. Cela se passait dans un temps où au Japon beaucoup de changements étaient faits par le gouvernement, en particulier dans le domaine religieux.

 

Usui Sensei était contre la publicité, même dans le cas de la diffusion de sa propre doctrine. Son école n'était pas seulement créée pour les enseignements spirituels, mais aussi pour donner des traitements aux gens. Pendant l'ère de Taisho, il régnait une pauvreté énorme et les gens ne pouvaient se permettre de visiter un médecin. On ne sait pas encore comment son école fonctionnait mais on présume que d'y recevoir un traitement était bon marché ou même gratuit.

 

Nous savons qu'au niveau de l'Okuden, l'étudiant devait payer ou devait coopérer avec le maître pour étudier, les tarifs étant minimaux. A cette époque, l'école était à sa maison, il y avait une grande salle pour banquet qu'il utilisait pour les réunions et l'enseignement. Selon des articles de journaux sur l'histoire japonaise, les soins thérapeutiques et autres activités similaires étaient donnés pour un prix minimal et même souvent gratuits.

 

Les enseignements spirituels d'Usui insistent sur le fait que les personnes doivent se guérir elles-même. Elles recevaient une séance, après quoi elles apprenaient comment se guérir elles-même.

 

La méthode Usui se basait sur une véritable spiritualité, s’appuyant sur les Affirmations et le fait de mener une vie convenable.                          

 

Juste pour aujourd'hui:

Ne t'irrite pas

Ne t'inquiète pas

Sois humble

Sois honnête dans ton travail

Sois compatissant pour toi-même et les autres.

 

L'origine de son enseignement est Bouddhiste et contient également quelques pratiques énergétiques Shinto. Il enseignait la guérison pour soi-même et pour les autres, mettant  l'accent sur la santé et le bonheur. Et ceci nous donne la signification de sa pratique spirituelle:

 

La méthode d'Usui pour améliorer le corps, l'âme et l'esprit.

Date de dernière mise à jour : 07/05/2015