PRANA et KUNDALINI

PRANA et KUNDALINI

PRANA et KUNDALINI

- Feu secret des Alchimistes - 

 Ces deux termes, Prana et Kundalini, utilisés en yoga, possèdent leur équivalent en alchimie au niveau du travail de l'oratoire. Le fait que les noms donnés à ces énergies n'en expriment ni le sens ni la nature conduit à la confusion et à 1'incompréhension. Il est dit, au début du cours d'alchimie*, que le cycle de l'énergie originelle indifférenciée se divise en deux énergies opposées : une active, le Nitre, une passive, le Sel. Nous pouvons dire maintenant que Kundalini appartient aux énergies du Nitre et Prana aux énergies du Sel. Afin d'adopter un langage conforme à nos traditions et à notre culture, nous nommerons désormais Prana : “Energie Vitale” et Kundalini : “Energie Spirituelle”, cette dernière étant appelée par les alchimistes : “Feu Secret”. Ces deux énergies sont omniprésentes dans l'univers. Elles ont des supports divers dont la nature fait varier et leur quantité et leur qualité. Par analogie, le cuivre et l'argent sont bons conducteurs de l'électricité, et le fer, bon conducteur du magnétisme. L'Energie Vitale se manifeste dans le corps par une sorte de radiation. Non que le corps irradie dans l'obscurité, mais il exprime plutôt une beauté, une sorte d'harmonie physique. L'Energie Vitale est abondante dans les plantes et chez les animaux, son rôle essentiel étant de les maintenir en vie. Entourés de soins particuliers, ces derniers sont capables de rayonner fortement. Par contre, l'Energie Spirituelle ne se trouve dans le monde que dans l'espèce humaine, c'est ce qui fait la différence entre les animaux et les hommes. Mais on doit aussi ajouter qu'elle n'est encore que potentielle chez la plupart des êtres car elle est verrouillée dans le bas de la colonne vertébrale, à l'extrémité de la moelle épinière. Ce sont les forts courants de l'Energie Vitale qui la maintiennent ainsi prisonnière. Une différence encore importante entre ces deux énergies réside dans la nature de leur présence. L'Energie Spirituelle a une présence et une force constantes, indépendantes des cycles de la nature. Par contre, l'Energie Vitale a une présence et une force variables en fonction des cycles lunaires et solaires. Toutefois, l'Energie Spirituelle est assimilée au soleil en tant que source constante de lumière, par analogie avec la conscience qui est une étincelle permanente. Elle est à la fois attractive et contractive tandis que l'Energie Vitale s'extériorise comme de magnifiques fleurs qui éclosent. L'Energie Spirituelle est du royaume de l'Eternité et rien de ce monde ne peut la toucher. Il faut dire que son blocage à la base de la colonne vertébrale n'est pas total. Une petite partie s'en échappe et c'est cette énergie affaiblie qui donne à l'homme sa soi-conscience, son sentiment du Je. La pensée du “je suis” est un signe de l'activité de la partie infinitésimale de l'Energie Spirituelle qui franchit la barrière des courants de l'Energie Vitale. Mais l'Energie Spirituelle prisonnière est en quantité infinie. Dans le corps de l'homme, elle est liée au rythme de la respiration. A chaque inhalation, elle monte à travers les centres sephirothiques jusqu'à une certaine hauteur qui caractérise le niveau de conscience atteint par l'individu, et elle redescend avec l'expiration. Les niveaux atteints alors par l'Energie Spirituelle peuvent se diviser en trois zones qui correspondent aux Sel, Soufre et Mercure alchimiques.  2  - Quand la conscience réside dans les parties basses du corps, c'est le régime du Sel : la conscience est attachée aux plaisirs matériels. Les personnes concernées sont en général d'esprit très limité et les instincts primitifs sont puissants chez elles. Les concepts abstraits de vérité, de vertu, leur sont peu accessibles et le crime ne les effraie pas. - Dans le régime du Soufre, la conscience réside dans la région du cœur. Les personnes concernées sont très actives, elles amassent aisément des richesses. Leur esprit est éveillé par toutes choses, aussi bien par celles du monde que par celles de la religion. Ces personnes ressentent douloureusement les contrariétés de leur conscience. - Dans le régime du Mercure, la conscience réside dans la tête, le cou et la gorge. Les personnes concernées sont attirées par les côtés mystiques et les côtés occultes de la vie et de la nature, et c'est en elles que se produira le plus sûrement l'éveil de l'Energie Spirituelle. Tous ces niveaux de conscience sont accessibles à des personnes chez qui cette énergie n'est pas encore éveillée, car une personne peut, grâce à une faible partie d'Energie Spirituelle, échapper à sa nature inférieure, la dominer, élever et concentrer peu à peu cette énergie dans les plus hauts niveaux. Si on parvient d'abord à affaiblir puis à supprimer momentanément les courants de l'Energie Vitale, les courants spirituels sont libérés et, avec une force terrible, ils enveloppent le corps qui, pendant un instant, est perçu comme une brillante lumière illimitée. Cette expérience se produit quand les courants vitaux cessent, avec la mort, mais elle peut aussi être produite par divers procédés. Elle est évidemment plus aisée au solstice d'hiver, vers la fête de Noël, quand l'Energie Vitale est à son minimum dans la nature. Elle peut présenter des aspects divers : - La lumière brillante peut prendre, pour l'intéressé, l'aspect d'un ange ou de son “moi” ou d'un instructeur spirituel. - Elle peut provoquer une projection astrale avec la perception correspondante du milieu environnant. - Elle peut provoquer un fonctionnement à l'état second de l'intellect sans liaison avec la logique de nature normale. - Elle peut aussi provoquer des mouvements physiques incontrôlés : tremblements, respiration rapide, tournoiement, balancement ou position hiératique. Cette expérience d'éveil de l'Energie Spirituelle est une des clefs d'entrée du chemin occulte et elle correspond à une renaissance. Peu de temps après, la perturbation de l'Energie Vitale cesse et l'Energie Spirituelle est à nouveau enfermée à la base de la colonne vertébrale.  3 Après cette expérience, le corps et l'esprit se réajustent pour s'adapter à la nouvelle lumière de cette initiation. Le corps change de manière subtile, devenant sensible à divers modes de perception différents des perceptions courantes. Inconsciemment, le physique change mais le changement du mental dépend surtout, à cette étape, de l'effort conscient consenti. La seconde expérience sur ce chemin mystique sera de grande importance. En effet, la montée de l'Energie Spirituelle se fera de sa position de repos au sommet de la tête. Ceci sera le commencement de la régénération spirituelle. Dans cette seconde expérience, l'Energie Spirituelle se tracera un chemin qui ne peut plus être complètement bloqué par l'Energie Vitale. Il y a beaucoup de confusion concernant les différentes méthodes pour obtenir la montée de l'Energie Spirituelle. Le mieux est de se souvenir que cette énergie est la totalité de l'Intelligence, que cette montée ne doit pas être artificiellement induite tant que la préparation correcte n'est pas achevée. Nous avons dit au début de ce texte que nous traduisions le mot Kundalini par Energie Spirituelle. Ceci n'est pas entièrement possible, parce que le mot Kundalini est utilisé dans deux sens différents : celui que nous lui avons donné d'Energie Spirituelle et celui d’indiquer le lieu où cette énergie entre et demeure bloquée. Avant de décrire les effets de l’Energie Spirituelle, nous devons dire que son éveil perturbe et déstabilise les courants d'Energie Vitale. Ces derniers donnent alors des effets plus spectaculaires que ceux de l’Energie Spirituelle mais ne doivent pas être confondus avec eux. Ainsi, il peut se produire des sensations de “lumière” qui accompagnent de très forts courants chauds le long de la colonne vertébrale. L'Energie Vitale peut se concentrer fortement dans certaines zones, en particulier dans le sommet de la tête, près du centre de Kether, et ceci agit comme un diamant sur ce centre ; ce qui fait que le chercheur peut croire qu'il a un éveil de l'Energie Spirituelle sur le centre de Kether alors que les phénomènes ne sont dus qu'à l'Energie Vitale. Cette confusion, due à une mauvaise information, ne présente pas de réel danger si ce n'est que ceci risque de décourager le chercheur dans la poursuite de son éveil. L'Energie Spirituelle est donc beaucoup moins spectaculaire dans son ascension et les divers phénomènes suivants peuvent se produire : 1. Une suite de douleurs intenses qui peuvent créer l'idée de maladie. 2. Une sensation de fourmis qui grimpent lentement et sautent ici et là au lieu de se diriger vers le centre de la tête. 3. L'Energie peut, avec un sentiment de calme comme l'eau d'un lac et sans qu’il y ait ni peur ni crainte, aller d'un centre à l'autre jusqu'à celui de la tête. 4. La montée peut se faire en zigzag comme en suivant le corps ondulé d'un serpent, d'où son nom de feu-serpent. 5. L'Energie peut sauter un ou plusieurs centres et ne s'arrêter qu'après un bond. 6. L'Energie peut atteindre le centre du sommet dans un éclair de lumière.  4   Quand l'Energie Spirituelle atteint le crâne et le dépasse en formant une sorte de fleur, il se produit une sensation bien définie et la conscience est éveillée à un niveau élevé de béatitude, tandis que les forces vitales sont à nouveau renforcées et revitalisent le corps. Cet état est représenté dans la Qabal par la tête du serpent tournée vers Kether, sa langue touchant le onzième Sentier. Ce qui provoque, selon le symbole de ce Sentier, une scintillation de l'intelligence. Ensuite, l'Energie Spirituelle se retire à nouveau à la base de la co1onne vertébrale. La suite est une surprise pour l'aspirant car le corps et l'esprit sont fortement revitalisés et les forces et les faiblesses du caractère sont considérablement exagérées. Ainsi, il est fort possible que 1'aspirant, le lendemain, soit fortement perturbé par des pulsions sexuelles. Une longue période de progrès graduels commence. A cette étape de l'éveil, le travail conscient sur la force vitale devient possible. Il s'ensuit une régénération spirituelle, et des aspects divers de l'intelligence commencent à briller. Quelquefois l'énergie n'éveille qu'un centre et les conséquences on sont les suivantes :  5 Centres Conséquences Base de la colonne Maîtrise des 4 éléments Région génitale Pouvoir de plaisir Le cœur Compréhension La gorge Clairaudience Base du nez Clairvoyance  Théoriquement, aucun centre ne peut être ouvert avant le centre du haut de la tête. Le but initial de la montée de l'Energie Spirituelle est de permettre le commencement du travail conscient avec cette énergie. L'ouverture successive des centres est le second but mais il y a danger à insister trop spécialement sur les centres inférieurs, la conscience de l'adepte pouvant être abîmée en ce cas. Chaque expérience encourage l'aspirant à persévérer sur le Sentier. Il a été dit précédemment que l'éveil donnait progressivement une faculté de contrôle et d'utilisation de l'Energie Vitale. Mais il est utile, maintenant, de comprendre que la revitalisation ou l'éveil des centres par l'une ou l'autre des énergies ne donne pas le même résultat. Si le centre n'a pas été éveillé par 1'Energie Spirituelle, la concentration de l'Energie Vitale sur le centre donnera immédiatement un certain nombre de résultats conscients comme des perceptions de couleurs, de sons ou, dans d'autres domaines mal commodes à expliquer, comme des sensations globales donnant en une fois une perception identique à une intégration simultanée des cinq sens. Mais ces expériences ne seront que momentanées et liées au cycle d'activité de l'Energie Vitale. Par contre, la concentration de l'Energie Spirituelle et l'éveil qui en résultera ne donneront pas des résultats conscients immédiatement : il n'y aura pas de cycle ou de recul mais une progression irréversible qui sera proportionnée aux efforts de l'aspirant. Avec le commencement de la régénération par l'Energie Spirituelle commencent d'autres expériences, la principale étant un sentiment précis d'entrer dans une autre dimension où un enseignement intérieur devient peu à peu accessible. Il peut aussi se produire un état second de la conscience qui perçoit alors un de ses états, différents de l'état physique ordinaire. Ceci se termine souvent par un ralentissement de la respiration et une sorte de catalepsie spirituelle qui apporte vitalité et renouveau au corps. Cet état peut atteindre quelquefois un état cataleptique où la parole elle-même n'est plus possible. Une longue préparation est nécessaire avant car le bienfait apporté est au-delà du monde physique et il peut en résulter comme une détresse et une désorientation de l'esprit. L'Energie Spirituelle n'obéit pas à l'homme physique. Cette énergie omniprésente est comparable à une pression qui ne demande qu'à agir. La modification de l'Energie Vitale et de la composition du sang de l'adepte (qui peut se faire par les élixirs végétaux et métalliques) provoquent une libération progressive de l'Energie Spirituelle. Le développement successif des centres, après que l'Energie Spirituelle ait atteint Kether, conduit peu à peu à un état définitif et peut se comprendre à travers plusieurs mots. Ceci peut être l'état de Grâce de certaines religions, mais on peut dire aussi que l'aspirant est devenu un Enfant de Dieu et qu'il a atteint la vie éternelle.     

Le cours d’alchimie de Jean Dubuis,